Train et Chemin de fer à Madagascar

CHEMIN DE FER MADAGASCAR

CHEMIN DE FER MADAGASCAR

Le transport ferroviaire fait partie des moyens de transport les plus anciens qui existe encore à Madagascar. D’après son historique, les premiers rails ont été déposés en 1901 à Anivorano, qui se situe à 15 km de la ville de Brickaville, dans la partie Est de Madagascar. Ce premier Chemin de fer « Antananarivo-Brickaville » a été  inauguré officiellement en Avril 1909. Cet événement a marqué une grande évolution pour le monde du transport dans la Grande Ile, puisque durant ces temps-là, plus précisément six ans après l’entrée de la Colonisation Française à Madagascar en 1895, la construction a débuté. Puis, sous la gouvernance du Général de Brigade Joseph Simon Galliéni, les Malgaches ont été soumis au « Travaux forcés » (une forme d’esclavagisme durant ces temps-là) afin de construire la voie ferroviaire qui relie la Capitale Antananarivo à la partie Est, cela s’appelait à l’époque « Tananarive – Côte Est » ou « TCE ». Et Cette dernière a été inaugurée en 1913.

L’évolution se poursuit petit à petit vers d’autres régions, en 1915 la ville de Moramanga est reliée à la région Lac Alaotra par la ligne « Moramanga – Lac Alaotra » ou « MLA ». Par la suite, la région du Lac Alaotra fut connectée avec la ville d’Ambatondrazaka en 1922. Et juste un an après, celle qui relie la capitale à la ville d’Antsirabe fut inaugurée, c’est la ligne « Tananarive – Antsirabe » ou « TA ». Et la dernière ligne de chemin de fer qui a été construite est celle reliant la ville de Fianarantsoa à Manakara, notamment appellée « Fianarantsoa – Côte Est » ou « FCE », mise en service en 1936.

Vers 1944, une société fut créé afin de gérer le secteur du transport ferroviaire, elle a été dénommée « Régie Générale des Chemins de Fer d’Outre-Mer » (RGCFOM). Cette dernière a évoluée à travers le temps et devient « Réseau National des Chemins de Fer Malgache » (RNCFM) en 1982. Mais par faute d’entretien et de budget, l’Etat décide de privatiser la société. En effet, elle fut baptisé « Madarail » ou « Madagascar Railways » en 2002.

Avant, les trains servaient de moyen de transport abordable pour la majorité de la population et également pour les marchandises en générale. Mais durant les années 1990, ils ont été devancés par les taxis-brousses car la construction des routes nationales ont évoluées. Et aujourd’hui, ces chemins de fer sont plus utilisés dans le domaine du tourisme, surtout pour le TCE car le paysage est vraiment attrayant. Le Madarail met à disposition deux wagons dédiés spécialement aux voyages touristiques et/ou familiaux : « Le Trans lemurie express » et « La Micheline ». Seulement le FCE poursuit son activité de transport de la population et de marchandises. Mais cela n’empêche pas les touristes de se mélanger un peu avec la brousse tout en appréciant la vie quotidienne des Malgaches.

Hélas, depuis les premières mises en place, les trains et chemins de fer Malgache n’a connu d’évolution d’où le nom ironique de la gare à Soarano « Petite vitesse » qui est resté à son statut initial ; en contraste avec les Trains à Grande Vitesse de nos jours.

La perspective est grande et ambitieuse pour le secteur du transport ferroviaire à Madagascar, car les parties Nord, Sud et Ouest de Madagascar n’ont pas encore de chemins de fer alors qu’elles présentent encore de vastes espaces compatibles pour la réalisation de massives infrastructures comme les voies ferroviaires. Mais il faut et il suffit que la volonté de l’Etat, appuyé par une politique nationale de développement soit grandement instaurée.


Visitez Madagascar avec nous, Magma |Car Rental Madagascar ! Contactez-nous