Les Taxis et Taxi-be à Madagascar – Le transport urbain

Depuis bien des années et des années,  les charrettes  tirées par des zébus étaient le moyen commode de transport. Jusqu’à maintenant, c’est encore un moyen très répandu dans les zones suburbaines et rurales. Elles représentent même un schéma ancré de la civilisation malgache, d’autant même que le zébu est le symbole typique de représentation de Madagascar.

Historiquement, dans les villes, la calèche à quatre roue, tractée par les chevaux – ou « Vôtiry » était utilisé déjà depuis 1900 en début de la colonisation, juste après, avec la venue des chinois pour des travaux de chemin de fer, apparaissait le pousse-pousse – ou « posyposy », à deux roues, tirés par des hommes par l’intermédiaire de deux brancards. Ces deux moyens de transport, de marchandises et/ou de personnes, demeurent encore jusqu’à aujourd’hui dans plusieurs villes de Madagascar dont principalement à Antsirabe, Mahajanga, Toamasina, Toliary

Pour transporter les marchandises et les matériels, les traditionnelles charrettes à deux roues, tirées à la main ainsi que les Varamba – brouettes en bois à quatre roues, moins costaud,  poussés par derrière ont servi. On en constate encore une concentration dans plusieurs villes et communes rurales.

Récemment, depuis 2006/2007, le cyclo-pousse ou pousse bicyclette a été initié dans les villes citées ci-haut, souvent accompagné par des ONG par des projets sociaux et humanitaires, dans la perspective de remplacer progressivement le pousse-pousse et de rendre le travail plus « humanisé ».

En termes de moyens modernes et motorisés, on peut dire que l’image n’a pas changé depuis quelques décennies. Les mêmes voitures, 4L, 2CH … des années 70/80 sont encore en service comme taxi-villes jusqu’à maintenant (2018). Elles sillonnent les villes et principalement la capitale –  Antananarivo et la ville d’Antsiranana. Récemment, les Bajaj tricycle viennent concurrencer ces taxis anciens et les ont mêmes remplacés dans plusieurs villes.

Toutefois, depuis les années 90, le moyen le plus prisé et le moins couteux – et moins confortable d’ailleurs – en transport urbain étant le Taxi-be. Il est présent dans toutes les villes et les régions suburbaines. Ce sont les Minibus Mazda et Mercedes de 18 à 30 places servant un circuit bien défini communément appelé ‘ligne’.

 


Visitez Madagascar avec nous, Magma |Car Rental Madagascar ! Contactez-nous