Le Marché à Madagascar

Le Marché à Madagascar

Le marché constitue le lieu d’échange de bien. Comme partout ailleurs, le troc était bien pratiqué à Madagascar depuis le début de la communauté malgache et surtout depuis la venue des arabes. Bien avant la colonisation, cet échange se faisait sur le marché hebdomadairement en principe et est fixé pour un jour dans la semaine selon les pratiques dans chacune des communautés. C’est au 18ème siècle que le marché a été développé par le Roi Andrianampoinimerina pour maitriser le système économique et administratif qui fut révolutionné, par la suite, avec l’introduction de la monnaie par la colonisation française.

Tous les biens de nécessité sont trouvés sur le marché, importés ou fabriqués localement et surtout les productions vivrières que sont : légumes telles que pomme de terre, haricot, petit pois de cap, lentille, oignon, ail, tomate, brède … fruits tels que pomme, pêche, poire, banane, mangue, orange, mandarine, raisin, ananas, grenadelle … riz blanc et riz rouge, paddy, manioc, maïs, patate, … tabac, rhum … il y a aussi les outillages : bêche, fourche, couteau, hâche … tant d’autres produits de consommation : café, poivre, piment, soja, arachide … Il y aussi les produits artisanaux comme sobika, harona – panier, tsihy, malabary, pantalon, robe, jupe, lamba …

Les bovins, les ovins, les porcins, les caprins, les volailles sont également bien visibles pendant le jour du marché séparément dans un coin spécial.

Le jour du marché n’est pas seulement fait pour les échanges et les achats de biens mais aussi et surtout le lieu des rencontres, des rendez-vous familiaux et amicaux en tout genre, et de tout et de rien : discussion de projet de famadihana, de projet de culture de la terre, de partage de terres, de rencontres amoureuses ; C’est aussi le moment de boire un petit coup le jus commun « Toaka Gasy » – l’alcool produit artisanalement à base de canne à sucre, bien présent surtout le jour du marché.

Le marché malgache est ainsi devenu un espace culturel.

Le marché était organisé en plein air avec des parasols blanc comme abri ; surtout pour les produits qui en ont surtout besoin. Les charrettes tirées par les zébus comme les moyens de transports communément utilisés, sont stationnées aux alentours ; On en trouve régulièrement même en cet ère de 21ème siècle. C’est seulement dans les années 60 et 70 que les infrastructures de marché urbains ont été développés pour les grandes villes et communes.

Le plus grand marché historique à Madagascar, également l’un des plus grands marchés du monde, était le marché du Zoma (chaque Vendredi) installé sur la place de l’indépendance – toute l’étendue d’Analakely – Antananarivo.


Visitez Madagascar avec nous, Magma |Car Rental Madagascar ! Contactez-nous